jeudi 25 septembre 2014

Spawn et Todd McFarlane, le Comic's book artistique



Spawn est un comic's issu du mouvement Image Comic, dans les années 1990, qui rejeta l'industrie dominante des Marvel et DC comics, en lançant la mode des auteurs gérant leurs propres créations. Le point essentiel étant que cette implication amena les auteurs à soigner particulièrement leurs dessins, par rapport à ce qu'ils pouvaient être dans les décennies précédentes. Parmi ces auteurs, Todd McFarlane, est l'un de ceux qui a connu le pus grand succès avec les séries Spawn et dérivées.


Spawn version Steph, une semaine de boulot! img Steph/McFarlane

Ce succès est très certainement dû, en grande partie, à la qualité graphique (qui hélas, retardait souvent les publications!) exceptionnelle pour un genre de bd, les comics-books, dont on tait généralement la platitude artistique et scénaristique. Pour McFarlane, la finesse des détails, la justesse des ombres et des effets de lumière, la vivacité ou la langueur des couleurs, sont la marque de fabrique de son oeuvre, et de ce qu'il considère indispensable pour démarquer l'art du comic's book (que l'on ne devait en réalité pas appeler comic's book, ce terme se référant davantage aux bd style Garfield, humoristiques avec des histoires de quelques cases) de l'industrie des super-héros.

Ainsi, si le scénario, certes original et abouti (mais parfois un peu trop complexe, voire confus...) semble très travaillé, l'intérêt principal de cette bande dessinée, reste la qualité exceptionnelle, pour ce genre d'art graphique, des dessins produits.

Vous en avez l'exemple avec ce modèle (ci-dessus), tiré du premier fascicule de Spawn, qu'il m'a bien fallu une semaine pour dessiner entièrement. Au menu, il y'avait pointage sur format A3, esquisse au crayon à papier, traçage au stylo pointe feutre noir, puis remplissage en allant du feutre noir au marqueur. Des détails ont été modifiés par rapport au dessin original - parce que je n'avais pas toujours le modèle avec moi et qu'il a fallu que je dessine parfois de mémoire.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire